UK : le passeport biométrique décolle

Régulations

Il y a près de 2,5 millions d’e-passeports en circulation

Le Royaume-Uni est soucieux de la sécurité de ses passagers. Le pays accélère le mouvement de sa migration vers des documents d’identités 100% biométrique.

Depuis le début de la production, près de 2,5 millions de ces documents ont été délivrés.

Le service de l’identité et des passeports (IPS) est maintenant passé dans une phase de production importante.

Toute sa production est tournée vers l’impression des passeports électroniques. Un processus qui a débuté l’an dernier.

Le directeur du service, Bernard Herdan, interrogé par la presse britannique a déclaré : “le design de ses passeports permet d’offrir à la Grande-Bretagne le système d’identification le plus sécurisé de son histoire. “

La direction de l’IPS semble avoir oublié un peu vite que Lukas Grunwald, un hacker allemand renommé a montre comment cracker un e-passeport. Lors de la conférence Black Hat de Las Vegas, qui s’est tenue au mois d’août (lire nos articles).

Pour l’agence IPS, en terme de production, la Grande-Bretagne est dans le délai imposé par les États-Unis. Du coup les voyageurs britanniques peuvent se rendre sans visa jusqu’aux USA, ce qui doit faire enrager les français organisés en ligne serrée devant l’ambassade américaine.

Le nouveau passeport est équipé d’un chipset contenant les données biométriques du porteur. Ensuite, un logiciel de reconnaissance faciale permet de vérifier l’authenticité des passeports et d’arrêter les fraudeurs.

Reste que cette sécurité a un prix. Ces nouveaux documents coûtent 66£ soit 42£ de plus que les anciens.

Les contrôles à l’immigration ont aussi été renforcés. Les officiers en charge de la sécurité disposeront de terminaux biométriques pour contrôler les passagers en transit.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur