UK : Visa va lancer ses cartes sans contact cet l’automne

Régulations

Dépenser sans mettre la main au portefeuille sera bientôt possible en
Grande-Bretagne

Visa annonce qu’il va proposer dès l’automne, un système de paiement sans contact pour permettre aux britanniques d’effectuer les petits paiements sans recourir au traditionnel porte-monnaie ou au lecteur de carte. À terme, Visa espère que ce système va favoriser l’usage de la carte plutôt que de la monnaie…

Le déploiement de cette solution va débuter dans la capitale londonienne puis sera étendu à l’ensemble du territoire.

Visa estime que près de 200.000 consommateurs vont adopter ce système dès les premiers mois et 2.000 revendeurs vont s’équiper de lecteur de cartes.

Cette technologie (NFC) va permettre de régler de petite transaction, de moins de 10 pounds. Par exemple pour se payer un café ou un journal… Pour que le règlement de la somme soit rapide il suffit de passer la carte au dessus du lecteur, l’utilisateur n’a aucun code PIN à saisir.

En septembre, la Barclays va utiliser cette technologie dans sa nouvelle carte de crédit développée en partenariat avec la société des transports de la capitale et Transys. L’idée de la Barclays est de proposer à ses clients une carte qui permet de payer sans contact de petites sommes et qui fait également carte de transport… La nouvelle carte de Visa sera proposée chez la Barclays, HBOS, HSBC, et la TSB Lloyds.

Des cartes pour régler les taxis sont également à l’étude.

Périodiquement, les détenteurs de ces cartes sans contact devront saisir un mot de passe. Dans son communiqué Visa indique qu’il s’agit là d’une méthode de contrôle efficace.

Selon Visa, en Grande-Bretagne, 80 % des 27 milliards de transactions en cash ne dépassent pas un montant de 10 pounds.

Le lancement des cartes sans contact ne va pas s’arrêter à la Grande-Bretagne, ainsi Visa précise que des lancements vont avoir lieu en Turquie, en France en Suisse et en Espagne.

En France justement, quelques expérimentations ont actuellement lieu. A Strasbourg, SFR, NRJ Mobile et le Crédit Mutuel ont confié aux testeurs un mobile-portefeuille fourni par Sagem (le my700X). Ce combiné est équipé d’une puce sans-contact NFC et d’une application de paiement développée par EuroCard / MasterCard intégrée dans la carte SIM. Le commerçant est doté d’une borne de paiement dédié (fournie par Sagem). 50 boutiques en sont équipées.

En pratique, le client présente son mobile devant la borne et tape un code secret, qui garantit la sécurité de la transaction. En effet, l’application de paiement répond au standard EMV (Europay, Mastercard, Visa), adopté mondialement afin d’offrir une sécurité maximale aux porteurs, aux commerçants et aux banques.

Sur l’écran du combiné apparaît ensuite le montant de la transaction. Le paiement est confirmé par une nouvelle présentation du mobile devant la borne.

La banque souligne que ce système est identique à celui utilisé pour les cartes bancaires (rapidité, sécurité, coût) sauf qu’il n’y pas de contact entre le mobile et la borne. Il s’applique à tout montant.

Par ailleurs, Bouygues Telecom, Orange, SFR, Keolis, la RATP, la SNCF, Transdev et Veolia ont annoncé la création d’un groupe de travail pour standardiser le billet de transport sur téléphone mobile, le tout sans contact. Objectif : assurer l’interopérabilité entre les offres quelque soit l’opérateur mobile ou le réseau de transport.

En octobre 2005, à Caen, France Télécom, Samsung et Philips ont lancé un test, en grandeur nature, de paiement par mobile. 200 Caennais, clients d’Orange, porteurs d’une carte privative de paiement Cofinoga et/ou abonnés VINCI Park, ont pu régler ‘sans contact’ leurs places de parking, leurs achats dans certains magasins grâce à un téléphone mobile, le Samsung D500 doté d’une puce NFC Philips Semiconductors.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur