UK : Vodafone s’associe à MusicStation

Cloud

La compétition est ouverte entre Apple et Vodafone…

L’opérateur de téléphonie mobile britannique va désormais proposer un service de téléchargement de musique en illimité avant la fin de l’année.

Il faut dire que le téléchargement de contenus payants sur mobile est pénalisé par une politique de tarification à l’acte qui refroidit les consommateurs. Pour autant, le concept du forfait illimité commence à faire son chemin chez les opérateurs.

Le groupe a donc décidé de se lancer dans le marché du téléchargement forfaitisé et illimité de musique en s’associant à la plate-forme MusicStation, développé par la société Omnifone.

Omnifone a déjà lancé son service MusicStation en juin dernier en Suède et compte l’étendre, au rythme de 100 millions de téléphones par an, à toute l’Europe, l’Asie-Pacifique et l’Afrique.

L’ambition de l’opérateur britannique est bien évidemment de concurrencer directement l’offre de téléchargement associée au combiné hybride de la pomme, l’iPhone.

L’opérateur télécoms a annoncé que ce service permettra à ses clients britanniques de télécharger un nombre illimité de chansons sur leur mobile pour un abonnement hebdomadaire de 2,90 euros.

Le gros atout de MusicStation réside dans son catalogue. Omnifone a en effet signé avec les principales Majors du disque (Universal, EMI, Sony et Warner) et sera accessible à partir des nouveaux combinés Vodafone.

La saga Vodafone et l’IPhone se termine

Fin juin, la majorité des analystes du marché pensaient que l’accord exclusif et paneuropéen de distribution de l’iPhone allait tomber dans l’escarcelle de Vodafone.

La banque d’investissement le Crédit Suisse, expliquait que Vodafone (SFR en France) était en bonne position pour devenir le futur opérateur de l’iPhone sur le Vieux Continent : “Apple cherche à imposer son iPhone, et le meilleur moyen pour lui, c’est de disposer d’un opérateur présent sur la plupart des grands marchés européens, comme Vodafone…”

Pourtant aujourd’hui, la tendance est différente, et de nombreuses voix estiment que ce contrat plus que juteux ira à l’un des concurrents du géant des télécoms britannique.

Le groupe télécoms a également dévoilé lundi ce qu’il qualifie comme sa plus large offre de téléphones de troisième génération et a indiqué qu’il commercialiserait deux combinés BlackBerry fabriqués par la société Research in Motion pour une clientèle autant grand public que professionnelle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur