Ultramobilité : l’ARM dépasserait les x86 dès 2013

Cloud

Les architectures ARM et x86 s’affrontent sur le marché émergent des périphériques ultramobiles. ABI Research prédit que le x86 cèdera la place à son concurrent à partir de 2013.

Le marché des ordinateurs ultramobiles se compose d’ordinateurs portables de petite taille et de tablettes (classiques ou ultracompactes). Avec ces produits, l’accent est mis sur les fonctionnalités de base, comme l’accès à Internet et la lecture de médias.

Nous sommes ici à la croisée de deux mondes : les netbooks sont actuellement livrés majoritairement avec des puces x86 d’Intel, alors que la technologie ARM est massivement déployée au sein des smartphones. Intel tend à réduire la taille de ses puces, afin d’investir le monde des MID (Mobile Internet Devices) et des smartphones, et descend ainsi vers le monde du « plus petit ». Dans le même temps, les constructeurs de puces ARM s’attaquent aux marchés des MID et des ultraportables économiques, et montent ainsi en gamme.

ABI Research s’est demandé qui va gagner la bataille de ce nouveau marché intermédiaire. Si 90 % des UMD (Ultra-Mobile Devices) diffusés en 2009 sont basés sur des processeurs x86, ABI Research estime que ce mouvement pourrait rapidement tourner en faveur de l’architecture ARM, laquelle dépasserait son concurrent dès 2013.

L’analyse mérite toutefois quelques commentaires : ce phénomène pourrait effectivement être porté par le succès des tablettes Internet de petite taille, qui utilisent d’ores et déjà majoritairement des puces ARM. Un mouvement logique tant ces produits sont proches des smartphones. L’arrivée de tablettes de plus grande taille, puis d’ultraportables économiques semble donc inévitable.

Toutefois, Intel aura son mot à dire. Sa nouvelle génération de puces Atom propose une consommation électrique en nette baisse, une caractéristique qui renforcera son leadership dans le monde des netbooks et qui permettra au fondeur américain de séduire les constructeurs de tablettes.

Une chose est certaine : l’affrontement sera rude entre nos deux protagonistes. D’un côté, Intel, avec sa gamme largement médiatisée, et de l’autre les dizaines de concepteurs de puces ARM, qui incluent quelques poids lourds de l’industrie électronique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur