UMTS: Orange sur le point de lancer sa 3G

La guerre de la téléphonie mobile grand public de troisième génération (3G ou UMTS) est lancée. SFR a remporté une première bataille en lançant le premier ses services le 10 novembre dernier (voir notre article). Son grand concurrent Orange devrait contre-attaquer sous peu, selon Didier Quillot, président de l’opérateur qui a accordé un entretien à nos confrères de

la Tribune. Le fait de se faire griller la politesse par SFR ne semble pas poser de problème à Orange. On croyait pourtant que le premier opérateur français aurait tout fait pour lancer ses services avant la concurrence. « Nous avons toujours dit que nous lancerions le haut débit mobile via l’UMTS au quatrième trimestre », tempère Didier Quillot. « La date de lancement est arrêtée, l’achat d’espace réalisé, les films publicitaires en cours de montage, les terminaux stockés et les enseignes de distribution visitées. SFR a voulu partir le premier. Mais ce qui compte, ce n’est pas nécessairement de parler mais de fournir le premier ». SFR appréciera… Concernant l’offre, Orange donne quelques détails. « Notre réseau UMTS couvrira 40% de la population française et nous proposerons sept terminaux (contre huit chez SFR, NDLR) », explique Didier Quillot. Et comme chez SFR, la vidéo (visiophonie, contenus spécifiques…) représentera la principale application proposée: « Dans les tests menés en France, nous avons constaté une grande appétence des clients pour la vidéo au sein de laquelle le direct représente 25% à 30% de la consommation. L’UMTS permettra l’accès à la vidéo à la demande et habituera les clients à la TV Live. » Pour Orange, le lancement est en bonne marche. Et l’optimisme est au rendez-vous: « Nous avons enregistré près de 10.000 préréservations à notre offre UMTS », conclut le patron d’Orange.