Un an pour Cloud Foundry, le PaaS open source de VMware

CloudOpen Source
En 2012, Cloud Foundry souffle sa première bougie

Multi-langage, multi-framework et multi-pile cloud, le PaaS open source de VMware, Cloud Foundry, fête sa première année d’existence… et de succès.

VMware souffle la première bougie de son offre PaaS (Platform as a Service) Cloud Foundry. Cette dernière a pour particularité d’être livrée sous licence open source. En un an, la firme a su fédérer de multiples de partenaires autour de cette solution : Cloud9, Collabnet, ServiceMesh, Soasta et X.commerce.

« Depuis l’année dernière et le lancement de Cloud Foundry comme la première plateforme PaaS ouverte, nous avons constaté l’engouement des développeurs pour cette nouvelle façon de concevoir et de déployer des applications cloud, et l’enthousiasme des entreprises du secteur investissant dans et autour de Cloud Foundry », explique Steve Herrod, vice-président R&D et directeur technique de VMware.

Un PaaS universel

Cloud Foundry supporte en standard de multiples langages de programmation et frameworks : Java (Spring), JavaScript (node.js), Ruby (Rails, Sinatra), Groovy (Grails), Scala (Lift). Le support de PHP et Python est accessible via les offres des partenaires de l’éditeur. Cette universalité se retrouve également sur le terrain du stockage des données, avec le support de solutions comme MongoDB, MySQL, PostgreSQL ou encore Redis.

Enfin, Cloud Foundry est compatible aussi bien avec les clouds VMware (construits à partir de vSphere ou vCloud) qu’avec ceux construits à l’aide de piles cloud tierces : AWS, OpenStack, Rackspace…

Crédit photo : © Mau Horng – Fotolia.com


Voir aussi
Dossier SiliconDSI.fr – La révolution Cloud Computing


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur