Un anti-virus spécial PDA et Pocket PC

Régulations

Ces appareils mobiles et communicants vont progressivement devenir une cible privilégiée pour les pirates

Selon une étude de Pointsec Mobile Technologies, 57% des usagers ne cryptent pas les données de l’entreprises qu’ils stockent sur leur PDA. Un tiers des utilisateurs n’utilisent pas de mot de passe pour accéder à leur PDA et un quart de ces usagers stockent leurs références bancaires sur leur terminaux mobiles.

Pour la société de conseil Cyber Networks, qui édite un Livre Blanc sur le sujet (“La sécurité des terminaux mobiles de poche”), il y a danger car ces terminaux aux fonctionnalités multiples et au succès grandissant grâce aux réseaux à haut débit commencent à susciter la convoitise des pirates. Car ces terminaux sont communicants et ouverts vers l’extérieur (Wi-Fi, GPRS, UMTS, Bluetooth…). D’où le risque d’infection virale, d’intrusion. A l’échelle de l’entreprise, la problématique prend toute son ampleur car ces appareils nomades et communicants peuvent mettre en danger la sécurité des systèmes informatiques lors de leur synchronisation sur les postes de travail. Il s’agit donc de protéger ces machines, de la même façon que l’on protège un PC. L’éditeur Network Associates propose ainsi une solution logicielle dédiée baptisée McAfee VirusScan PDA Entreprise. Dédiée aux systèmes d’exploitation Microsoft Pocket PC et Windows Mobile (et Palm OS?), elle est gérable à partir de l’interface ePolicy Orchestrator, réduisant au minimum les interventions de l’utilisateur. Le logiciel intègre au système mobile une protection antivirus avec une mise à jour régulièrement programmée des fichiers de signature. Ils peuvent être téléchargés directement depuis la liaison internet de l’appareil ou pendant la synchronisation lorsqu’il est relié au PC. Une fois installé, les mises à jour et analyses se font directement sur le PDA ou le Pocket PC.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur