Un internaute sur cinq préfère la presse en ligne

Régulations

Internet poursuit sa révolution des méthodes de communication. Alors que la presse traditionnelle n’est pas au mieux de sa forme, le ‘panelist’ Nielsen/NetRatings vient de publier un rapport qui montre que la presse en ligne est en nette progression

C’est la première étude de ce type publiée par Nielsen. Selon le cabinet d’études, 21 % des internautes utilisent d’abord la version en ligne des journaux, tandis que 72 % commencent directement par la version papier. Les 7 % qui restent représentent ceux qui sont partagés entre les éditions

“online et offline”. “Une partie non négligeable des lecteurs de journaux est passée au support en ligne” précise l’analyste du groupe, Gerry Davidson à Reuters. Cette statistique révèle une nouvelle tendance dont les journaux vont devoir tenir compte. Les ventes de journaux aux États-Unis ne cessent de diminuer, comme dans l’Hexagone, tandis que les audiences des sites d’information en ligne sont en constante progression. Les bénéfices des journaux sont à la baisse. Mais des compagnies comme Yahoo et Google se positionnent comme des agences de presse: ils ont réussi le pari de l’information sur la Toile et ce, grâce à la publicité en ligne. Face à cette augmentation du trafic. Les éditions en ligne des quotidiens incluent le plus souvent possible des contenus originaux fréquemment mis à jour, des éditoriaux et des chroniques. Le Los Angeles Times a par exemple lancé un système qui permet à ses lecteurs de modifier à loisir ses éditoriaux, via le site Internet du quotidien. “Vous n’êtes pas d’accord avec notre éditorial? Réécrivez-le”, lance en Une le grand journal de la côte ouest des Etats-Unis, proposant à ses lecteurs de modifier le texte au moyen du système “wiki”. La presse d’opinion, une espèce en voie de disparition ces dernières années fait son grand retour. Mais sur un nouveau support : Internet. La version en ligne du quotidien historique le New York Times : NYTimes.com, est le site américain le plus visité. Avec une audience de 11,3 millions en mai, soit une progression de plus de 25 % par rapport à l’an passé. Usatoday.com est le second plus important avec 9,2 millions de connexions en mai (+15 %). Et à la troisième place, on retrouve le washingtonpost.com qui comptabilise 7,4 millions de visites (+10%). En mai, Yahoo Actualités a compté une audience de 23,8 millions et, de son côté, Google News était à 7,1 millions. Soit respectivement une hausse de 3 à 4 % par rapport à l’an dernier.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur