Un mobile LG responsable de la mort d'un sud-coréen?

Régulations

L’affaire des mobiles explosifs pourrait rebondir. Un utilisateur sud-coréen a trouvé la mort par l’explosion de son combiné, de marque LG

Des mobiles qui brûlent ou explosent… De pareils incidents finissent par faire penser que téléphoner avec un téléphone mobile peut être très dangereux. Le site web du Times révèle qu’un sud-coréen a été retrouvé mort, avec un téléphone mobile brûlant sur la poitrine. Le décès a été prononcé lors de l’arrivée de la victime à l’hôpital. Un examen aux rayons X ayant été pratiqué sur le corps de la victime: il a révélé que les poumons et le coeur ont été atteints.

Interrogé par Reuters, un médecin a déclaré que le corps comportait des traces de brûlures sur la poitrine, des cotes fracturées ainsi que des saignements internes. “Je ne peux pas penser à une cause de décès autre que celle qui privilégie l’explosion du portable” a déclaré le pratiquant.

Cet accident n’est pas sans rappelé deux évènements qui se sont produits cet été. Au mois de juillet dernier, un utilisateur chinois avait trouvé la mort par l’explosion de la batterie de son mobile Motorola. Un mois plus tard, le géant finlandais Nokia remplaçait, en Inde, 300.000 batteries qui présentaient un risque de surchauffe.

Cette fois-ci, c’est un autre fabricant qui est impliqué: le sud-coréen LG. Interrogé par AP, un porte-parole du fabricant a confirmé l’implication d’un des mobiles de la marque dans l’accident, sans toutefois commenter le décès de l’utilisateur. Affaire à suivre…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur