Un Mobile World Congress 2010 plein de promesses

Réseaux

Mobile World Congress. Le cru 2010 vient de fermer ses portes à Barcelone. Il apporte de belles lueurs d’espoir pour l’avenir du secteur des télécoms.

Environ 49 000 visiteurs en provenance de 200 pays, 54% de managers et quelques 2800 CEO… Voila qui témoigne de l’intensité des réflexions qui ont animé le Mobile World Congress (MWC) 2010 qui a ouvert ses portes à Barcelone du 15 au 18 février.

«L’innovation qui est l’image de marque de notre industrie a été une vitrine pour le monde entier durant 4 jours», résume John Hofman, chairman du GSMA, l’association organisatrice du congrès mondiale de l’industrie des mobiles.

Un sentiment partagé par les grands acteurs du marché qui n’en ont pas moins croisé le fer de la concurrence à grand renfort d’outils de communication. Ainsi l’intervention du CEO de Google Eric Schmidt a été suivie par 35 000 personnes rien que sur le portail du MWC.

Autre signe qui ne trompe pas : 20 000 personnes ont visité le pavillon des Applications, inauguré cette année. Soulignons aussi les 1 300 stands sur 56 000 m², un salon gigantesque couvert par 2 400 membres des médias qui donne à l’événement une portée internationale indiscutable.

Mais , ce qui reste important, c’est que le mobile nous fait de nouveau rêver avec des offres concrètes pour demain. La mobilité devient ainsi réellement communicante avec des « mobiles » adaptés au multimédia et bientôt au diapason des nouvelles possibilités du Long Term Evolution (LTE). Cette nouvelle génération de réseau, dite «4G» équipera bon nombre d’opérateurs d’ici 2015 (le premier, TeliaSonera, a démarré en décembre 2009 en Suède). Les terminaux suivront rapidement. Les prévisions optimistes prévoient un basculement majoritaire des mobiles vers des équipements smartphones d’ici 2015.

Et les accès aux applications tournées vers la mobilité et la communication permanente n’ont jamais été aussi nombreuses. L’industrie se mobilise pour offrir un bouquet permanent et pétillant de packages, téléchargeables à la demande pour quelques euros!!!

D’ici le MWC 2011, nous aurons l’occasion de suivre la typologie, la richesse de l’évolution de ces catalogues tant pour les individus, que pour les entreprises. Les DSI sont bien sûr les premiers intéressés par cette éclosion.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur