Un mois après SFR, Orange lance sa 3G

Régulations

Pas de grandes surprises: contenus vidéos et vidéophonie devraient être au coeur de l’offre de l’opérateur

La guerre de la téléphonie mobile grand public de troisième génération (3G ou UMTS) est lancée. Si SFR a remporté une première bataille en lançant le premier ses services le 10 novembre dernier (lire notre article), son grand concurrent Orange s’apprête à contre-attaquer ce lundi en lançant officiellement son offre.

Le fait de se faire griller la politesse par SFR ne semble pas poser de problème à Orange. “Nous avons toujours dit que nous lancerions le haut débit mobile via l’UMTS au quatrième trimestre”, tempère Didier Quillot, patron d’Orange France. “SFR a voulu partir le premier. Mais ce qui compte, ce n’est pas nécessairement de parler mais de fournir le premier”. SFR appréciera… Concernant l’offre, Orange a donné quelques détails avant sa conférence de presse prévue ce lundi matin 6 décembre. L’UMTS couvrira 40% de la population française et sept terminaux seront proposés, contre huit chez SFR. On sait d’ailleurs que le japonais Sanyo proposera un modèle. Le S750 est une exclusivité Orange, et sera disponible dans l’Hexagone et au Royaume-Uni. C’est la première fois que le fabricant attaque le marché français. On se souviendra néanmoins des propos tenus en octobre dernier par Sanjiv Ahuja, patron de l’opérateur à Reuters: “Si vous voulez produire de la chaleur, pas la peine d’utiliser une cuisinière. Je vous conseillerais d’utiliser pour cela votre portable 3G … On peut faire frire des oeufs dessus”. Souhaitons que ces problèmes soient résolus. Côté contenus, comme chez SFR, la vidéo (visiophonie, contenus spécifiques…) représentera la principale application proposée: “Dans les tests menés en France, nous avons constaté une grande appétence des clients pour la vidéo au sein de laquelle le direct représente 25% à 30% de la consommation. L’UMTS permettra l’accès à la vidéo à la demande et habituera les clients à la TV Live.”, souligne Didier Quillot. On devrait également découvrir “Bouquet Orange TV” pour accéder à l’actualité en direct et à des chaînes de télévision. Reste deux inconnues, le prix des forfaits et des contenus et les objectifs de vente. Rappelons que SFR a opté pour des 7 forfaits de 24 mois, allant de 46 euros pour trois heures par mois à 142 euros pour 15 heures. Ces forfaits incluent la visiophonie qui est facturée deux fois le prix d’un appel vocal. Les autres contenus sont facturés à l’acte. Côté objectifs, SFR se veut très prudent et table sur un démarrage très progressif: 500.000 clients à fin 2005.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur