Un ‘netbook’ chinois, bien équipé

Cloud

Avec le Fuloong mini, Lemote s’attaque au marché des PC ultraportables à haute capacité de stockage. Un concurrent direct des ‘laptops’ classiques ?

Voici un nouveau rejeton dans la famille des PC ultraportables chinois pourvus du processeur Loongson 2. Pour rappel, le Loongson 2 est un composant RISC 64 bits adoptant l’architecture MIPS64 (qui a fait la réputation des stations de travail SGI).

Le Fuloong mini de Lemote adopte le Loongson 2F, cadencé à 600 MHz ou 800 MHz. S’il n’est pas très rapide, sa consommation est de seulement 10 W. 512 Mo de DDR2 PC2-5300 (à 667 MHz) et un disque dur 2,5 pouces d’une capacité de 80 Go sont présents en standard. Ses caractéristiques permettront au Fuloong mini d’aller concurrencer les ultraportables de haut de gamme, et non pas seulement les machines à très bas coût.

L’affichage est confié à écran panoramique de 8,9 pouces (22,6 cm et résolution de 1024 x 600 points), piloté par un composant graphique SiS315E (32 Mo de mémoire dédiée). La connectique comprend quatre ports USB 2.0 et deux prises Ethernet Gigabit (!). Bref, cette offre est sérieuse, même si une fréquence de fonctionnement un peu supérieure eu été bienvenue.

Bon point, le Fuloong mini est sensiblement plus compact que ses concurrents : 19 x 14,5 x 3,7 cm. Il est aussi plus léger : 850 grammes. La compagnie ne donne ni le prix, ni l’autonomie de cet ultraportable. Elle précise toutefois qu’il fonctionnera avec une distribution Linux, à choisir parmi la Debian GNU/Linux, la Xinhua ou la Rays Linux 2.0.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur