Un outil pour convertir les jeux Windows en titres Android

LogicielsOS mobiles
Android, Windows, Winulator, jeux © Dan Aloni

Winulator n’est pas un émulateur, mais une application permettant de convertir les jeux Windows (x86 et DirectX) en leur équivalent Android (ARM et OpenGL).

Dan Aloni développe actuellement Winulator, un outil qui facilitera le portage des applications Windows sous Android. Un vaste projet, qui prend ici une tournure originale, puisque le développeur choisit une voie peu commune.

Il utilise tout d’abord un outil permettant de convertir le code x86 en instructions ARM. Bien évidemment, un logiciel n’est pas un ensemble fermé : il communique très largement avec le système d’exploitation. Dan Aloni joue ici la carte de l’adaptation, en remplaçant les appels aux API de Windows par des appels aux fonctions internes d’Android.

Il faudra probablement des années pour que ce convertisseur accepte l’ensemble de la logithèque Windows. Aussi son auteur se focalise sur des titres précis, à commencer par les jeux (DirectX est un ensemble plus restreint à couvrir). Premier visé, Caesar III, qui fonctionne d’ores et déjà plus qu’honorablement.

Une voie parmi d’autres

Avec ce projet, certains titres Windows pourront être convertis en applications natives et optimisées pour Android. Mais ce n’est pas la seule voie envisageable.

L’émulation en est une autre. Certes, cette technique est gourmande en ressources processeur, mais la puissance des puces ARM actuelles permet d’envisager le fonctionnement d’un système comme Windows 98.

Une autre solution est également envisagée. Elle consiste à coupler une émulation du jeu d’instructions x86 sous ARM (via Qemu) avec l’API Wine. Ceci apporte deux bénéfices par rapport à l’émulation complète d’un PC : seul le code de l’application tourne sous émulation (l’environnement d’un PC n’étant pas simulé) et Wine (qui apporte la compatibilité avec les API Windows) fonctionne à plein régime, en mode natif ARM natif.

Gageons qu’à l’avenir les trois solutions sauront cohabiter :

  • des offres d’émulation complète, mais lente, de PC. Exemple : Limbo, sur base Qemu ;
  • des solutions hybrides mêlant l’émulation aux appels natifs. Exemple : Wine ou DosBox ;
  • des offres 100 % recompilées en natif, tel Winulator.

Crédit photo : © Dan Aloni


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – 4 ans d’Android !

Les photos du Google Nexus 4

Image 1 of 7

Google Nexus 4 de dos
Google Nexus 4 de dos

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur