Un PDA pour suivre les concerts…

Régulations

Au concert, à New York, n’éteignez pas votre PDA… Vous suivrez plus attentivement! Son inventeur s’appelle Roland Valiere…

Ce dimanche à New-York, une douzaine de mélomanes écouteront la 5è symphonie de Beethoven avec leur PDA ostensiblement allumé… Dans le cadre du Festival Aspen Music, ces privilégiés vont pouvoir tester le ‘Concert Companion’, un PDA conçu spécifiquement pour recevoir des informations en continu sur le jeu, la partition, les instruments durant toute la durée du concert… Ainsi, sur ce PDA musical, les portées de la partition, pour les principaux instruments, les phrases musicales, mesure par mesure, s’y dérouleront en parfaite synchronie avec la progression de l’orchestre. Les membres de l’académie du Colorado vont ainsi tester un “assistant personnel” capable d’afficher les données musicales en temps réel. Pour chaque passage clé, outre la partition, le programme diffusera quelques lignes de texte sur l’écriture de Beethoven, sur l’interprétation qu’a choisi d’en faire le chef d’orchestre, etc. Dans le fond de la salle de concert, un musicien sera posté afin d’envoyer à partir d’un PC portable, les données préprogrammées, qui seront transmises en communication radio/sans fil vers les PDA disséminés dans l’assistance. Toutes les 15 ou 20 secondes, un signal indiquera de passer à l’écran suivant. Le système a été mis au point par un certain Roland Vallière, ex-directeur de l’orchestre symphonique de Kansas City. Il a été conçu un peu sur le modèle des audio-guides sans fil proposés dans les musées. Mais, le dispositif est beaucoup plus élaboré, car il gère textes et images. L’idée était également de se rapprocher de la lecture du livret d’un opéra, avec l’affichage des paroles ou du moins d’un résumé aidant à mieux suivre le spectacle. Tous les amateurs de concert ne partageront pas l’enthousiasme de son inventeur. Certains ne manqueront pas d’y voir un objet de distraction ou un gadget ludique… Mais qui n’essayerait pas? Source document: The New York Times, 17/07/03


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur