Un portable Lenovo flambe dans un aéroport

Régulations

La solution, emmener des saucisses et de la sauce barbecue dans son sac

Décidément, il semble de plus en plus périlleux de se déplacer avec un portable. Après un été qui a été ponctué par des affaires de méchouis technos, l’on aurait pu s’attendre à une rentrée moins brûlante, pourtant le feu vient encore de frapper.

Cette fois un portable Lenovo a pris feu dans l’aéroport international de Los Angeles, et le moins que l’on puisse dire c’est que l’incident a provoqué la frayeur des passagers.

L’incident a été dépeint par un passager sur un site Internet nommé « Something Awful. » (quelque chose d’horrible)

Dans sa note il y décrit l’histoire : “un passager s’est mis à courir dans le couloir d’embarquement emportant avec lui un ordinateur portable en feu.”

Un spectacle surréaliste qui a dû surprendre des autorités américaines de plus en plus tatillonnes sur les questions de sécurité.

L’endroit où l’ordinateur a terminé sa courte existence a complètement brûlé, une chance que cela ne se soit pas produit en vol, car les conséquences auraient pu être désastreuses.

L’information a été confirmée mercredi 20 septembre par le fabricant d’ordinateurs après l’envoi d’une équipe d’enquêteurs. Selon lui il s’agit d’un Thinkpad T43, a priori équipé avec des batteries du nippon Sony.

Normalement cet ordinateur est livré avec des batteries du japonais, seulement comme l’indique le groupe dans un communiqué, certains utilisateurs changent de marque après l’achat. La prudence est donc de mise.

Reste que les batteries de Sony sont là encore fortement suspectées, rappelons qu’au mois d’août Apple et Dell ont rappelé des milliers d’ordinateurs suite à des incidents similaires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur