Un processeur chinois de 16 GFlops !

Cloud

Dédié spécifiquement au traitement parallèle, il sera parfaitement adapté aux supercalculeurs

Le Fei Teng 64 (FT64) est un processeur chinois d’un nouveau genre, développé par l’université nationale des technologies de défense de Changsha.

Optimisé pour les calculs de flux (Stream processing), il adopte une architecture 64 bits. Sa puissance maximale est de 16 gigaflops : pas de quoi faire peur aux GPU de Nvidia ou AMD, qui tournent aux alentours du téraflop (en simple précision).

Le FT64 dispose toutefois de quelques avantages. Il peut fonctionner selon deux modes de communication : diffusion de messages ou communications par flux. Un nouveau langage a également été créé spécialement pour cette puce, le Stream Fortran95 (SF95), livré avec son compilateur (SF95Compiler). Les scientifiques seront ainsi en terrain connu, l’utilisation du Fortran leur étant souvent plus familière que celle du C.

Le reste des caractéristiques de ce processeur n’a pas été communiqué (fréquence de fonctionnement, nombre de cœurs, finesse de gravure, etc.). Nous savons toutefois qu’il pourra être utilisé au sein de supercalculateurs qui intègreront de nombreux modules comprenant chacun huit FT64.

Nous avons déjà eu l’occasion de mettre en avant des processeurs chinois, comme la famille Loongson, qui est elle aussi utilisée dans des supercalculateurs. Le FT64 adopte une approche différente mais confirme la dynamique de développement chinoise sur le marché des processeurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur