Un quart des iPhones (Apple) seraient déverrouillés aux US

Cloud

AT&T et Apple doivent grincer des dents

Tout n’est pas rose au pays de l’iPhone. Ce lundi, nous mettions en lumière les différences entre les chiffres de vente annoncés par Apple et par les opérateurs. Aujourd’hui, c’est la proportion de combinés débloqués qui risque de quelque peu incommoder Steve Jobs. Selon Reuters, pas moins d’un quart des combinés vendus aux Etats-Unis serait déverrouillé et fonctionneraient sur un réseau différent de celui d’AT&T.

Tony Sacconaghi, un analyste du cabinet Bernstein Research, s’est penché sur la question. Il a évalué le nombre de combinés « disparus » à la fin 2007 à 1,45 million. Sur ce total, 480.000 mobiles se trouvent dans les stocks d’AT&T. Donc, le million de mobiles restants et vendus, n’est autre que le million de mobiles utilisés sur un réseau différent de celui d’AT&T, titulaire d’un contrat d’exclusivité avec la marque à la pomme.

En somme 27% des mobiles sortis vendus par AT&T sont déverrouillés.

La situation embarrasse aussi bien Cupertino que l’opérateur. Rappelons que la pomme a basé son business model sur l’exclusivité qu’il a passé avec les opérateurs. En échange, ces derniers lui reversent une part (10 à 30%, on ne sait pas vraiment) du chiffre d’affaires généré. Mais les iPhones débloqués échappent à ce reversement !

Apple pourrait bien atteindre son objectif de 10 millions d’unités vendues d’ici la fin de l’année. Mais si 25 à 30% de ces combinés sont débloqués, ses performances financières pourraient lourdement être impactées…

Faire preuve d’attentisme n’est pas forcément une issue non plus. Le fabricant pourrait éprouver le plus grand mal à entamer des collaborations identiques à celles signée déjà signées avec ses opérateurs partenaires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur