Un responsable d’Intel très sceptique sur les netbooks

Cloud

Pour Intel, considérer les netbooks comme un évènement majeur du monde informatique est exagéré

Les netbooks ne sont pas vraiment un phénomène, dixit un responsable… d’Intel. Selon le site d’information en ligne Cnet, Stu Pann, responsable produits chez Intel, aurait mis en doute le succès annoncé des netbooks, popularisés par le Eee PC d’Asus.

Dans une toute récente conférence de presse, le responsable aurait précisé la position de son groupe face aux petits PC. “Au début, nous pensions que les netbooks seraient pour les marchés émergents et les jeunes. Il se trouve qu’aujourd’hui, la majeure partie des netbooks se vend en Europe de l’ouest et aux Etats-Unis (…)”, explique Stu Pann.

Et d’ajouter, “Si vous avez jamais utilisé un netbook et un écran de 10 pouces, [vous constaterez] qu’une utilisation d’une heure peut aller.[Cependant, un netbook] n’est pas quelque chose que vous utilisez tous les jours.

Nous voyions davantage le netbook comme un élément incrémental dans l’ensemble de notre marché”, conclut-il.

Ce revirement semble étrange de la part d’un fondeur dont le processeur, l’Atom, est embarqué dans une grande partie des netbooks présents sur le marché.

Le rival d’Intel, Advanced Micro Devices (AMD) reste également assez méfiant à l’égard des netbooks et préfère tout bonnement les ignorer. Pour le fondeur, l’insatisfaction des clients par rapport aux netbooks est illustrée “par le taux élevé de retours constatés”. Toujours selon le fondeur, de nombreux utilisateurs européens ne seraient pas satisfaits par le produit. Une vision contestée notamment par les opérateurs mobiles, grands pourvoyeurs de netbooks.

Considéré à l’origine comme un PC portable d’appoint, le netbook suscite depuis quelques mois l’intérêt des consommateurs tout comme celui des opérateurs. En France, les trois opérateurs mobiles majoritaires proposent chacun un bundle composé d’un netbook et d’un abonnement data.

Encouragé par le succès de l’Eee PC d’Asus, d’autres fabricants (HP, MSI, Acer, Dell, etc.) se sont eux aussi engouffrés dans la brèche pour proposer leur propre modèle. Avec plus de 5 millions d’Eee PC écoulés, Asus souhaite franchir, seul, la barre des 10 millions d’unités en 2009.

Selon le cabinet ABI, 200 millions de netbooks devraient trouver preneur en 2013.

Nous reviendrons très vite sur ce marché en devenir, avec un compte rendu du premier Forum mondial des netbooks qui a eu lieu ce lundi à Paris.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur