Un robot chinois sur la Lune et avec les russes sur Mars

Régulations

La recherche spatiale chinoise avance à grands pas : elle a présenté un
véhicule lunaire à énergie nucléaire, à six roues, et annoncé un accord avec les
Russes pour participer à un vol vers Mars

La NASA l’a reconnu: les chinois seront capables, très probablement, de se rendre sur la Lune avant le retour des Américains? Quant aux russes, ils ont pris la mesure des ambitions spatiales des Chinois et ont préféré s’entendre avec eux pour partir à la conquête de Mars.

Le Shanghai Aerospace System Engineering Institute a présenté un véhicule à 6 roues mu par un moteur à énergie nucléaire et destiné à l’étude de la Lune. D’un poids de 200 kg et d’une hauteur de 1,5 m, cet devrait parcourir environ 100 m par jour, en tenant compte des obstacles éventuels.

Sa mission sera de collecter des échantillons et de fournir des vues en 3D du sol lunaire.

Proche des robots américains envoyés sur Mars Spiritet Opportunity, le robot explorateur chinois s’en différenciera essentiellement par son c?ur. Les batteries lithium ion retenues par la Nasa sont remplacées par une propulsion nucléaire avec une pile à combustible.

Source Shanghai Daily >>>

Aucune date de mission n’a encore été avancée. Le robot doit encore subir des modifications pour s’adapter aux conditions extrêmes d’une vie lunaire sans atmosphère, pour affronter gravité réduite, températures et rayonnements cosmiques.

En parallèle, la Chine et la Russie ont annoncé une mission conjointe pour étudier l’atmosphère de Mars et de Phobos en 2009. La Russie fournira le robot Phobos-Grunt, qui se posera sur le satellite de Mars et prélèvera des échantillons de surface ; et la Chine fournira l’équipement scientifique qui sera placé en orbite et étudiera l’atmosphère martien.

La Chine avec cette mission conjointe, dont l’objectif officiel est d’expliquer l’origine de la Terre et du système solaire, est d’acquérir auprès de la Russie une expérience technique pour les futures missions de son ambitieux programme spatial. D’autres missions suivront probablement.

Rappelons que la Chine est la troisième nation à avoir envoyé un homme dans l’espace et la première à affronter les Etats-Unis sur la domination militaire de l’espace en ayant annoncé récemment la destruction d’un vieux satellite avec un missile anti-satellite.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur