Un smartphone à l'OS libre, pour fin juin

Régulations

Le Neo Freerunner ouvre le bal des smartphones aux systèmes d’exploitation libres, où les utilisateurs pourront installer sans contrainte de nouveaux logiciels

Le smartphone Neo Freerunner est disponible en précommande chez Bearstech, au prix de 328,99 euros TTC (frais de ports inclus). Pour les premières commandes, la compagnie ajoutera une carte microSD d’une capacité de 512 Mo.

Ce téléphone tribande (GSM/GPRS) a la particularité d’adopter le système d’exploitationopen source Openmoko, basé sur Linux. Ses caractéristiques en font un concurrent sérieux de l’iPhone, mais aussi des produits qui utiliseront les plates-formes Android ou Limo.

Il intègre ainsi un processeur ARM 9 (le Samsung 2442B) cadencé à 400 MHz, épaulé par un composant 3D S-Media 3362 qui pilote l’écran tactile d’une résolution de 640 x 480 points. Deux accéléromètres sont également présents. La connectique réseau comprend un module sans fil à la norme 802.11g (à 54 Mbps), une puce Bluetooth 2.0 et un GPS (assisted GPS).

Le téléphone intègre enfin 128 Mo de SDRam, ce qui devrait permettre de faire fonctionner un large panel de logiciels. Nous pensons bien évidemment à la future version mobile de Firefox. L’utilisation d’un serveur X et de GTK+ facilitera grandement le portage des applications. Les 256 Mo de mémoire flash interne pourront être étendus par l’adjonction d’une carte microSD.

Le tout est alimenté par une batterie qui assure 3 à 4 heures de communications pour 150 à 200 heures d’autonomie en veille.

A lire également : Mobile : Linux ne fait pas peur à Symbian et à Microsoft

et L’open source mobile se cherche un catalyseur


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur