Un spammeur américain risque jusqu’à 55 ans de prison

Sécurité

S’adonner au spam au pays de l’Oncle Sam peut rapporter gros ou coûter cher?

Un informaticien est accusé de s’être introduit dans une base de données contenant des informations médicales puis de l’avoir revendu comme une liste de cibles pour spammeurs.

William Bailey JR, 46 ans originaire de la ville de Charlotte en Caroline du Nord vient d’être mis en examen par la justice de son pays. Il est suspecté de s’être introduit illégalement dans le data center du collège américain de physique (APC). L’affaire est prise très au sérieux, en effet on re rigole pas avec le secret médical aux États-Unis. Notre garnement de la Toile pourrait être condamné à une amende de 2.75 millions de dollars et d’une peine maximum de prison de 55 ans. Il faut dire qu’il aurait dérobé les données de près de 80.000 docteurs américains. Bailey est le responsable d’un site Internet dénommé dr-411.com qui a pour fonction de donner des renseignements comme l’adresse mail des membres d’organisations professionnelles, de docteurs ou de juristes. Même si les transactions du site ont été interdites jusqu’à nouvel ordre, les bannières publicitaires continuent d’offrir l’accès à une base de données de contacts de près de 20.000 médecins pour 399 dollars, précise le spécialiste de la sécurité Sophos. Il semble que Bailey ait obtenu ses informations en piratant l’accès à la base de données d’APC entre le mois de janvier et de mai 2005.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur