Un spammeur condamné à verser 4 millions $ à Microsoft

Régulations

La justice US prend la mesure du fléau avec cette amende historique contre un spammeur qui a embouteillé le réseau de MSN

La Justice américaine semble enfin comprendre que le spam représente une menace, et commence à appliquer plus sévèrement les lois fédérales qui leur permettent de poursuivre les auteurs de spam, les emails détournés au contenu souvent illicite généralement envoyés aveuglément et en masse.

Un juge de l’Etat de Californie – Manuel Real, l’histoire retiendra peut-être son nom – a condamné l’auteur d’un email qui proposait abusivement de télécharger une barre d’outils anti-spam prétendument conçue par Microsoft. Daniel Khoshnood et sa société Pointcom, condamnés à verser 4 millions de dollars à Microsoft pour avoir violé plusieurs lois, étaient plus particulièrement poursuivis pour avoir expédié un email spammé dont l’objet était “Windows security warning” et le corps du message “a virus has been detected on your computer. In order for your computer not to crash you will need to go to windowsupdatenow.com“. Il faut dire aussi que les auteurs de ce spam, et d’autres émanant de leurs serveurs, n’y sont pas allé de main morte en détournant des sites et marques de Microsoft dans les URL de leurs adresses pirates : microsoftc.com, bcentrals.com, wwmsn.com, wwwwindows.com et windowsupdatenow.com. En quelques mois, Microsoft a lancé 60 procédures contre des spammers, enregistré une douzaine de condamnations à son profit et collecté plus de 54 millions de dollars. Et ce n’est qu’un début, puisque la majorité des procédures sont encore en cours?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur