Un supercalculateur texan exploserait tous les « Sun records »

Régulations

Et détrôner au passage, le Blue Gene d’IBM… ou le SuperDome de HP? Un gros
monstre à base de processeurs Opteron d’AMD

Selon le réputé magazine Wired, un vieux dicton texan affirme: » Au Texas, tout est plus grand ! ». Evidemment, cela devait également se vérifier un jour s’agissant des supercalculateurs….

Sun Microsystems annonce que le centre texan de supercomputing, le TACC, qui est situé dans les bâtiments de l’université texanne, dispose d’un nouveau supercalculateur aux capacités impressionnantes.

Ce dernier dispose de 62.976 CPU ! 125 terabytes de mémoire et une capacité de stockage de 1.7 petabytes, et une puissance maximale de calcul de 421 teraflops.

À plein régime, ce « monstre » serait capable de réaliser 400 trillions d’opérations arithmétiques à virgule flottante. Il totalise 3,288 noeuds et fonctionne sous Linux.

Cette machine hors norme a été surnommée « Ranger », en référence au fameuse force de police locale : la Texas Ranger Division…

Mais, elle ne sera officiellement et réellement utilisée qu’à partir du premier janvier 2008.

Le cerveau de la machine, son c?ur, attend toujours ses 16,744 processeurs quatre-c?urs AMD Opteron avant de rentrer en activité. « Une fois opérationnel, il sera l’ordinateur le plus puissant de la planète, détrônant le Blue Gene d’IBM «  affirme un porte-parole du TACC à Wired.

Niveau prix, Ranger a coûté la bagatelle de 30 millions de dollars, et cela uniquement pour le Hardware, à cette somme s’ajoute le coût de la maintenance, estimé à 29 millions de dollars.

Le financement est assuré par la fondation National Science et il faut préciser que Ranger va exclusivement servir la communauté scientifique.

Enfin, cet ordinateur hors du commun, a aussi un appétit d’ogre, il consomme 3 mégawatts d’électricité et va coûter un million de dollars par an à l’université qui l’héberge.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur