Un VIA Nano bicœur pour 2009 ? Pour qui?

Cloud

Sur le papier, le Nano est un processeur qui a tout pour plaire. Malheureusement, aucun constructeur ne semble vouloir l’adopter. Une mouture bicœur pourra-t-elle renverser la vapeur ?

Le processeur VIA Nano est un composant x86 à la fiche technique alléchante : compatible avec les instructions 64 bits et la virtualisation matérielle, il propose une unité de traitement pour les nombres flottants efficace, un module multimédia et un accélérateur matériel dédié au chiffrement des données.

Compatible avec les cartes mères destinées au VIA C7, le Nano aurait du connaitre un certain succès. Malheureusement, à cette date, les premiers ordinateurs ultraportables l’utilisant se font toujours attendre. Manque d’intérêt de la part des constructeurs ? Énième retard de production de la part de VIA Technologies ? La cause de ce départ manqué reste encore inconnue, d’autant plus que le C7 est déjà utilisé dans certains netbooks.

Quoi qu’il en soit, la compagnie semble confiante en l’avenir de son processeur. Nos confrères d’HKEPC Hardware ont ainsi dévoilé les plans de VIA Technologies pour 2009. Le Nano 3000 sera toujours gravé en 65 nm, mais améliorera le traitement des nombres entiers et flottants ainsi que la gestion de la mémoire cache. Il intégrera également un support SSE4, et consommera nettement moins d’énergie. Nous ne savons toutefois pas encore s’il dépassera la barre symbolique des 2 GHz.

Fin 2009, début 2010 (VIA respectera-t-il son planning ?) une version bicœur « native » du Nano 3000 fera son apparition. Elle sera gravée en 45 nm, ce qui permettra de réduire encore sa consommation tout en se mettant au niveau des Intel Atom.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur