Une alliance européenne va promouvoir les hauts débits

Régulations

Opérateurs et fabricants d’équipements souhaitent simplifier les services et s’entendrent sur les normes

L’alliance a été conclue entre le français Alcatel, premier constructeur mondial d’équipement pour DSL (digital suscriber line), le néerlandais Philips Electronics et le français Thomson Multimedia, respectivement premier et deuxième fabricants européens de matériel électronique.

Du côté des opérateurs, on trouve l’espagnol Telefonica, l’italien Telecom Italia, le belge Belgacom, le suisse Bluewin/Swisscom et l’autrichien Telekom Austria. Mais pas de français… Pour les signataires de cette alliance, il s’agit de simplifier les services d’accès à haut débit sur Internet en adoptant les mêmes “normes” à la fois technologiques et commerciales. Convergence Avec la convergence des médias (la télévision via l’ADSL par exemple), il est en effet nécessaire pour les opérateurs ou les FAI de proposer des accès faciles et communs à tous ces nouveaux services. Les analystes soulignent aussi qu’un modèle économique simple et rentable est nécessaire pour encourager éditeurs de musique et producteurs de films à proposer leurs produits via ces nouveaux canaux de distribution. Les contenus à forte valeur ajoutée comme le cinéma à la carte, la musique et la télévision constituent, selon eux, le moteur de croissance du haut-débit mondial. Ces applications devraient permettre d’augmenter fortement le nombre de foyers connectés. Selon les analystes, 30% des foyers devraient être équipés d’ici 2005 contre moins de 10% aujourd’hui.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur