Une cousine de la terre vient d’être identifiée

Régulations

Une planète extra solaire qui d’après les premières observations pourrait ressembler à la Terre vient d’être découverte. Située à 15 années-lumières du système solaire les premiéres analyses montrent que la température à la surface est trop élevée pour abriter des formes de vie

“Elle est comme une grande cousine de la Terre. C’est la plus petite planète extra solaire jamais détectée et la première d’une nouvelle catégorie de planètes telluriques. Sa composition est probablement similaire à celle des planètes internes du système solaire, un mélange de nickel et de fer” a annoncé Paul Butler de l’Institution Carnegie à Washington. La découverte inattendue de cette planète, avec un rayon double de celui de la Terre, a été annoncée lundi à la Fondation nationale des sciences. “Pour la première fois dans l’histoire, nous avons des preuves d’existence d’une planète rocheuse tournant autour d’une étoile normale”, a ajouté Geoffrey Marcy, professeur d’astronomie à l’Université de Berkeley (Californie).Si les chercheurs n’ont pas de preuve directe que la nouvelle planète soit rocheuse, sa masse n’est pas celle d’une géante gazeuse, comme Jupiter. Ils l’estiment entre 5,9 et 7,5 fois celle de la Terre. L’astre est en orbite autour d’une étoile baptisée Gliese 786, située à 15 années-lumière de la Terre. Sa révolution ne dure que l’équivalent d’1,94 journée terrestre. Sa température est évaluée entre 204 et 398 degrés Celsius. Gliese 876 est une étoile naine rouge, avec une masse estimée à un tiers de celle du soleil. C’est la plus petite étoile découverte autour de laquelle tournent des planètes. Paul Butler a expliqué Selon Gregory Laughlin, de l’observatoire Lick, de l’Université de Californie, a estimé qu’une planète avec cette masse pouvait avoir une gravité suffisante pour retenir une atmosphère: “Elle pourrait même avoir une couche dense de vapeur d’eau”. Trois autres planètes extra solaires, qui pourraient être aussi de composition rocheuse, ont été recensées mais elles sont en orbite autour d’un pulsar, une étoile morte qui émet des pulsations à intervalle régulier, et non autour d’une étoile normale. (Source : AP)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur