Une démo de Longhorn tourne au bide

Régulations

Le vice-président de Microsoft voulait montrer les formidables capacités du successeur de Windows XP. Les spectateurs n’ont pas été déçus du voyage…

Alors que son arrivée n’est pas programmée avant 2006 (pour la version test, 2005), Microsoft a quand même tenu à faire une démonstration en situation réelle d’une version de travail de Windows Longhorn, le successeur d’XP. L’éditeur doit aujourd’hui s’en mordre les doigts.

La démo s’est déroulée lors du grand raout annuel de la firme destiné aux développeurs: le ‘Windows Hardware Engineering’, à Seattle. Tout avait pourtant bien commencé. Le vice-président de la firme, Jim Allchin, a d’abord présenté quelques aspects de Longhorn. Puis, un PC équipé de XP a été mis à côté de celui tournant sous une version de travail de Longhorn afin de comparer les performances. Mal lui en a pris. Alors qu’il demandait à la machine tournant sous Longhorn d’exécuter le jeu-vidéo Quake III, assez gourmand, le PC est resté désespérément inerte. Consternation! Devant un public certainement halluciné, le vice-président n’a pas longtemps hésité à accuser le PC, selon lui trop lent… Le système d’exploitation n’aurait rien à voir avec le problème. Par la suite, Microsoft a martelé à plusieurs reprises que la démo s’était bien déroulée lors de séances d’essais… Mouais. Microsoft a-t-il été victime de ce qu’on appelle en France, le syndrome Bonaldi? Du nom de cet animateur TV qui présentait des objets high-tech qui ne fonctionnaient jamais sauf quand il les testait avant de passer à l’antenne…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur