Une messagerie du Pentagone visitée par des pirates

Régulations

Rebelote. Des hackers sont encore parvenus à pénétrer un système de
messagerie du ministère américain de la Défense

La messagerie du Pentagone serait-elle aussi vulnérable que celle du commun des mortels ? La récente attaque visant le ministère de la Défense américain pourrait bien en être la preuve. Selon Reuters, des pirates auraient réussi à s’introduire dans la messagerie du secrétaire d’Etat à la Défense, Robert Gates. Cette dernière est, selon les déclarations du ministère, dépourvue de donnés confidentielles. Difficile à avaler… Une porte parole du ministère confirme qu’ “aucune menace n’a pesé sur des systèmes confidentiels. Il n’y a pas eu de perturbations ou de conséquences néfastes sur les opérations en cours(…)Toutes les mesures de précaution ont été prises et le système a été remis en service” . Bien qu’aucune preuve ne leur permette de l’affirmer formellement, les autorités américaines semblent privilégier la piste chinoise. Pékin de son côté dément tout implication dans cette affaire. Il convient de rappeler qu’il ne s’agit pas d’un évènement isolé. En juin dernier, pas moins de 1.500 ordinateurs du même ministère avaient été pris pour cible par un hacker. Un gradé de l’armée avait précisé que le système de courriel visité ne contenait que des “messages d’ordre général“. Le budget du ministère de la Défense pour l’année 2007 est de 439 milliards de dollars selon les chiffres officiels. Difficile d’imaginer qu’avec une pareille somme, la sécurité des messageries ait du mal à être assurée?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur