Une nouvelle architecture de document chez Adobe

Régulations

Avec l’intégration du XML, les documents de demains ne seront plus gérés comme aujourd’hui. Adobe, l’éditeur du format PDF, y travaille et développe un nouveau modèle, Adobe Intelligent Documents

Jusqu’à présent, les documents étaient intimement liés à leurs supports. Bien sûr certains formats permettent d’approcher une forme d’universalité, mais généralement limitée au seul format textuel, comme avec les fichiers au format ASCII comme les documents en texte brut au format .txt.

Quelques leaders ont cependant pu imposer par leurs parts de marché leur format propriétaire, comme Microsoft avec le format .doc du traitement de texte Word, mais avec plus ou moins de rigueur dans la compatibilité. Par exemple, un document texte rédigé sous OpenOffice de Sun ne sera compatible avec Word de Microsoft que sur environ 95% de son contenu, le solde restant lié aux technologies propriétaires. Le coût de la diversité Cette multiplicité et diversité de documents et de formats est à l’origine d’un coût généralement ignoré dans l’entreprise. Selon une étude du FBI réalisée en 2002 sur 223 entreprises américaines, les pertes engendrées par les incompatibilités de documents propriétaires ont représenté un coût de 171 millions de dollars, ce qui place cette charge à la troisième place derrière? la fraude financière et les virus. Adobe dans l’arène Adobe a franchi voici quelques années une première étape destinée à la chaîne d’impression avec le format Postscript, mais surtout avec Acrobat et son format PDF, qui a su s’imposer comme un standard partagé et reconnu. Mais l’arrivée de XML change la donne. En effet ce n’est plus le document qui peut être traité, mais les informations qu’il contient par un nouveau mode d’identification des données, ou ‘marquage‘ de l’information par des balises à vocation universelle. XML et documents intelligents Pour la première fois depuis des milliers d’années, l’information n’a plus à être traitée dans la globalité de son support, mais au contraire sous forme d’entités indépendantes contenues dans cette globalité. Et qui peuvent être traitées par des applications orientées objet. De quoi permettre à Adobe de faire émerger un nouveau concept, celui de ‘documents intelligents‘. Avec XML, le contenu d’un document est ‘décrit’ par ses marques. Les applications peuvent donc traiter ces informations et les afficher sous leur propre interface. Le contenu atteint l’universalité, mais son traitement peut rester propriétaire. Adobe Intelligent Document Adobe entend profiter de sa maîtrise du format PDF, qui supporte le XML, pour continuer d’être l’acteur majeur de la gestion des documents. Adobe Intelligent Document pourrait devenir le c?ur de la stratégie de l’éditeur. Cette plate-forme intègre dans son architecture la création de documents et la collaboration, ainsi que le partage de l’édition, les processus de gestion et la sécurité. La sécurité est d’ailleurs le point central du projet, car il doit répondre en ce domaine aux attentes des entreprises. La Plateforme Adobe Intelligent Document fournira un haut niveau protection dans le traitement et le transfert des documents, avant et après le parefeu de l’entreprise, et assurera l’intégrité, l’authenticité et la confidentialité des documents échangés. Deux nouveaux serveurs devraient voir le jour en 2004 et 2005. Adobe Document Security Server tout d’abord, pour la sécurisation de gros volumes de documents. Adobe Policy Server ensuite, pour le contrôle dynamique par ses auteurs d’un document PDF ou par l’administrateur du réseaux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur