Une offre de reprise pour Eidos

Cloud

Au bord du gouffre depuis plusieurs mois, l’éditeur de jeux-vidéos aurait enfin trouvé un repreneur

Lara Croft va-t-elle trouver un nouveau fiancé? Eidos, éditeur britannique de jeux-vidéos et créateur des célèbres

Tomb Rider est à l’agonie depuis plusieurs mois. Sa situation financière est très difficile suite à des erreurs stratégiques. L’entreprise a intéressé pas mal de repreneurs, dont le français UbiSoft, mais jusqu’à aujourd’hui, aucun accord n’avait été trouvé. Cette fois, Eidos semble tenir le bon bout en annonçant avoir reçu une proposition d’offre à 53 pence par action. Dans son communiqué de résultats semestriels, Eidos précise avoir été informé le 2 mars de cette offre indicative, en cash, qui est sujette à une condition non spécifiée. On ne connaît pas l’identité du repreneur ni la teneur de cette condition. Mais Eidos doit se décider vite. Les caisses sont vides, et pour obtenir des crédits, l’éditeur devra présenter une offre formelle de reprise d’ici le 25 mars. Le groupe a expliqué avoir obtenu une facilité de crédit de 23 millions de livres de Royal Bank of Scotland, valable jusqu’au 30 juin, mais avec de strictes conditions : “Si, au 25 mars, une offre de reprise n’a pas été déposée (…) ou un financement alternatif mis en place, RBS se réserve le droit d’exiger du groupe qu’il entreprenne des cessions d’actifs ou de propriété intellectuelle pour un montant équivalent au prêt plus les frais”. L’avenir d’Eidos sera donc connu d’ici une quinzaine de jours…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur