Une traduction chinoise pirate d’Harry Potter circule…

Régulations

Des fans chinois ne pouvaient plus attendre… Ils ont mis en ligne une traduction de 35 des 38 chapitres du nouvel épisode du jeune sorcier

On connaît la frustation des fans non anglophones d’Harry Potter. Car le dernier tome des aventures du sorcier

Harry Potter et l’ordre de Phénix n’est pour l’instant disponible qu’en anglais. Le reste du monde devra attendre la fin de l’année pour découvrir ce cinquième épisode. Mais les fans chinois mouraient d’impatience. Ils ont quasiment tout traduit en idéogrammes et posté sur Internet 35 des 38 chapitres du livre, soulevant un débat sur la légalité d’une telle pratique -a rapporté ce 30 juillet un journal chinois. Pas ou peu d’effets sur les prochaines ventes Les auteurs de la traduction sauvage ont souligné qu’ils n’étaient pas motivés par le profit mais uniquement par “l’intérêt personnel et en partie par l’insatisfaction devant la lenteur des maisons d’édition officielles”. Ils soulignent qu’en conséquence, leur démarche est “complètement différente de celle des éditeurs illégaux” (qui fleurissent en Chine). Peut-être. Mais cette traduction et cette publication constituent bel et bien une violation des droits d’auteur de J. K. Rowling… Cette dernière devra porter plainte pour qu’une enquête soit ouverte. Une démarche indispensable car l’éditeur autorisé en Chine pour la série des Harry Potter, n’a pas acquis les droits de publication de l’ouvrage sous forme électronique. Il ne peut donc pas saisir la Justice. D’ailleurs, pour cet éditeur, la mise en ligne de cette traduction ne devrait pas pénaliser les ventes du livre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur