Unisys généralise une carte e-Token en contrôle d’accès, sur 28.000 postes!

Régulations

Le constructeur prestataire de services a sélectionné Aladdin Knowledege
Systems pour déployer 28.000 cartes à puce avec jeton, afin de contrôler l’accès
à ses 300 sites comme à tous ses postes et applications informatiques.

Certaines solutions de sécurité surgissent parfois ainsi: radicales et définitives. Une question de prix et de volonté stratégique. Unisys n’a pas transigé: tous les postes et tous ses sites vont être protégés par un procédé homogène de carte e-Token.

Le constructeur-intégrateur a testé diverses solutions pour finalement n’en retenir qu’une seule: la carte à puce avec jeton. Il a sélectionné la carte eToken d’Aladdin KS. D’une taille équivalente à celle d’une carte de crédit, elle sera déployée auprès de ses 28.000 salariés répartis sur 300 sites dans le monde. Elle remplit un double rôle :

– permettre aux personnels d’accéder physiquement aux bureaux,

– autoriser les utilisateurs à se connecter au réseau Windows.

Cette solution d’authentification intégrée repose sur la puissance des cartes à puce avec jeton (‘token‘).

« Unisys a choisi de déployer Aladdin eToken à grande échelle en raison de la fiabilité prouvée et des performances élevées de cette solution lors des essais et de l’évaluation auxquels nous l’avons soumise», explique John D. Frymier, directeur Sécurité des informations chez Unisys.

« Cette solution intégrée utilise au maximum les possibilités de la technologie cartes à puce, qu’elle transforme en un outil rationalisé assurant une couche de sécurité simple et homogène».

Aladin Knowledge Systems n’en est pas à ses débuts. La firme, créée en 1985, d’origine israélienne et américaine, a développé son expertise dans deux domaines: la gestion des droits numériques logiciels (DRM) et le contrôle physique des accès aux applications comme aux locaux, grâce à un dispositif de jeton (gestion des identités et des mots de passe), sur des clés USB ou sur des cartes à puce. En 2005, son chiffre d’affaires était de 81,8 millions de dollars.

Le montant de ce méga contrat n’a pas (encore) été communiqué.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur