Unisys veut migrer ses mainframes sous Intel, avec NEC

Régulations

Unisys et NEC envisagent de collaborer pour faire migrer les mainframes ClearPath à base de processeurs CMOS vers des technologies Intel. Une migration qui soulève encore beaucoup de questions?

Les deux géants ont annoncé un accord pour la fabrication de serveurs haut de gamme capables d’assurer la migration des mainframes ClearPath, équipés de processeurs CMOS, vers des composants basés sur la technologie Intel.

L’accord n’est cependant pas finalisé. NEC réserverait encore son avis définitif au premier trimestre 2006. Car le choix d’Intel est soumis à la fourniture par ce dernier de processeurs capables de rivaliser en performances avec les composants CMOS. Et si cette capacité semble inévitable, à long terme, elle reste encore problématique aujourd’hui, même si Intel affirme qu’il disposera prochainement de la technologie et des performances. Oui, mais à condition qu’il ne repousse pas, une fois encore, la sortie de certains processeurs haut de gamme ! Autre interrogation: le portage du système d’exploitation pour mainframe ClearPath OS2200 sur une technologie Intel. Celui-ci est en effet dédié aux systèmes CMOS. L’opération a déjà été réalisée avec succès par Unisys sur l’OS MCP. En revanche, il devient évident qu’un choix industriel s’impose à Unisys, et que la migration de ses mainframes vers des technologies Intel répond à l’inévitable nécessité de réduire les coûts, ce que recherchent activement les services informatiques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur