Universal veut imposer son Pocket CD

Régulations

Un ‘demi-CD’ pour des singles et des sonneries de téléphone. Quel accueil lui fera le marché?

Le format n’est pas nouveau, et la quasi-totalité des lecteurs de CD l’acceptent. Le demi-CD offre un diamètre de moitié inférieur à celui du CD, et ne présenterait donc pas de difficulté majeure ni à être produit, ni à être utilisé.

Universal Music, premier éditeur musical américain et filiale de Vivendi Universal, souhaiterait bien s’approprier ce format afin de lancer un nouveau modèle économique. Des tests commerciaux sont en cours. Le demi-CD pourrait avantageusement remplacer le CD 2 titres – gains de coût sur la matière, l’emballage, le transport et le stockage ? mais surtout être le support de nouveaux produits, comme des sonneries de téléphones mobiles. Un service très apprécié par les jeunes et qui génère déjà de confortables revenus. Si la démarche d’Universal Music semble logique, elle n’en reste pas moins problématique à mettre en place. Moins face à la concurrence que face à la distribution, qui pourrait rechigner à changer ses linéaires pour un format qui n’apporte pas forcement grand-chose, sauf d’être plus facile à dissimuler.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur