USA: 100 millions d’américains ont vu de la vidéo en ligne

Régulations

Selon ComScore Media Metrix, trois internautes américains sur cinq, soit 100 millions d’individus, ont regardé au moins une vidéo en ligne en juillet dernier

Au moment où certaines voix commencent à évoquer la vidéo comme étant la future révolution du Web, le ‘

Web 3.0‘, ComScore Media Metrix vient conforter cette vision en affirmant que trois internautes sur cinq ont visionné de la vidéo en ligne en juillet dernier.

Selon le bureau d’étude, ils ont été 107 millions à visionner (streaming) ou à télécharger (download) environ 7,2 milliards de vidéo clips, soit une moyenne de 67 vidéos par internaute !

Les géants de l’Internet ne s’y trompent pas, qui affichent leurs ambitions sur ce marché et ont accéléré leurs développements et acquisitions afin de renforcer leur offre, à l’image de Google Video, de News Corp qui a acquis l’an passé MySpace, ou aujourd’hui Yahoo qui rachète Jumpcup, un site d’édition vidéo en ligne pourtant à peine âgé de six mois.

ComScore a classé la fréquentation des principaux sites qui proposent de la vidéo en ligne : Yahoo se place en tête avec 38 millions de visiteurs, suivi par MySpace avec 37 millions et YouTube pour 31 millions. AOL se place en quatrième position avec 26 millions d’utilisateurs. Ils sont suivis par Microsoft, Viacom et Google.

Mais les jeux sont encore loin d’être faits? D’autant que les stratégies sont différentes : si Yahoo est en tête, ses vidéos sont majoritairement fournies par des partenaires ; à l’inverse, et fidèle à sa démarche, Google développe en interne ses services sur la vidéo.

Mais le plus ambitieux, qui a peut-être trouvé là enfin un relais de croissance, c’est AOL, et plus généralement Time Warner, qui investit massivement dans la vidéo en ligne. Cette politique vient aussi démontrer que les majors des médias sont en embuscade, et voudraient éviter de renouveler leurs erreurs sur la musique en ligne.

En effet, voici deux ans, les majors du disque ont laissé, avec quelque peu de dédain, Apple expérimenter le téléchargement payant de musique en ligne, avec iTunes. Aujourd’hui, la firme à la pomme occupe sans conteste et sans réelle opposition la place de numéro un, et très largement, qu’il s’agisse du téléchargement avec iTunes ou des baladeurs numériques avec iPod.

Mais surtout, Apple impose désormais ses règles à un marché que les majors ont encore du mal à appréhender et surtout à reconquérir.

Sur la vidéo en ligne, si le marché reste à construire il est bien réel, avec une forte attente des consommateurs. Chacun place se billes, mais même si quelques acteurs émergent, rien n’est encore fait. La vidéo sera probablement le média en ligne majeur du futur, et pourquoi pas le Web 3.0, en revanche, le marché s’annonce comme la tribune d’une foire d’empoigne qui n’a pas fini de secouer le monde de l’Internet…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur