USA : collusion sur le prix des mémoires

Régulations

34 Etats américains ont déposé une plainte contre sept fabricants de mémoires qui se sont entendus pour fixer le prix de la DRAM. Après le Department of Justice, les fabricants vont devoir affonter les Etats, avant les concommateurs ?

Entre 1998 et 2002, sept fabricants de mémoires, Micron, Infineon, Hynix, Samsung, Elpida, Mosel Vitelic et Nanya Technology, auraient conspiré contre le consommateur américain et l’administration des Etats-Unis ? rien de moins ! ? en ayant passé une entente sur le prix des mémoires DRAM.

A eux sept, ils représentent 70 % du marché mondial de la mémoire pour ordinateurs? La Justice américaine s’intéresse à eux, mais tous ces fabricants ne seront pas traités sur le même pied d’égalité. A commencer par Micron qui, profitant de certains aspects de la justice américaine, échappe à l’enquête fédérale en collaborant avec le Department of Justice (DoJ). D’autres ont déjà négocié avec le DoJ. Le coréen Samsung a ainsi plaidé coupable et versé 300 millions de dollars. Hynix, autre coréen, a quant à lui versé 185 millions, et l’allemand Infineon 160 millions. Pour autant, ils ne sont pas encore sortis d’affaire, car si leur coopération et leur porte-monnaie peuvent satisfaire l’administration américaine, les Etats ont engagé leur propre action. Trente-quatre Etats américains viennent en effet de déposer une plainte contre ces entreprises auprès d’Eliot Spizer, célèbre Attorney General du district sud de New York. Elles auraient “participé à l’un des plus grands cartels de fixation des prix de notre époque.”. “C’est une conspiration secrète, mondiale, pour éliminer la compétition“. La déclaration d’Eliot Spizer en dit long sur le dossier dont il a reçu la charge. Et ce n’est as terminé, car les consommateurs américains pourraient aussi réagir et déposer une plainte en nom collectif, une spécialité locale?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur