USA: la loi anti-spam ne change rien

Régulations

Rien d’étonnant compte tenu de la “souplesse” du texte

A peine promulguée, la très attendue loi anti-spam américaine subit déjà le feu des critiques. Après deux semaines d’application, les professionnels du Net ont du se rendre à l’évidence: le texte, dont la rédaction a pris des mois, ne change rien. Le volume des ‘spams’ envoyés aux internautes est le même. Pire: il augmenterait.

“Il n’y a pas eu de grand changement”, a déclaré Mary Youngblood, responsable des abus chez le FAI EarthLink. Des responsables de Verizon et EarthLink ont déclaré que le ‘spam’ pèse toujours environ 55% du trafic qui arrive dans leur réseau. Le premier FAI américain America Online, filiale de Time Warner, précise que les spammeurs se sont adaptés à la nouvelle loi, et font désormais transiter leurs messages par des ordinateurs situés en Asie afin qu’il soit plus difficile de retracer l’origine des e-mails frauduleux. 75% des mails seront des spams Conclusion, pour le moment, la loi a échoué -estiment les FAI, qui ont constaté une baisse conjoncturelle pendant les vacances, mais le spam représente toujours le même pourcentage du volume total de données reçues. Selon une étude de la société Postini, spécialisée dans la sécurisation des e-mails, les ‘spams’ pourraient représenter plus de 75% de l’ensemble des courriels reçus par les possesseurs d’adresse électronique en 2004 contre environ 50% en 2003. Rappelons que la nouvelle loi n’interdit pas les “pourriels”, mais offre aux destinataires la possibilité de demander leur retrait des listes de diffusion.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur