USA : le laser militaire ultime

Régulations

Laser dans le ciel, la guerre des étoiles prend forme ! L’armée américaine va passer aux essais en vol de son programme ABL de destruction des missiles par laser

Un Boeing 747-400 est équipé d’un bulbe d’un diamètre d’environ trois mètres, seule partie visible du programme ABL (

AirBorne Laser) de la Missile Defense Agency (MDA) de l’armée américaine. Doté d’un budget de 1,1 milliard de dollars, le programme ABL – surnommé en interne SPACE.com – est un laser destiné à détruire les missiles en vol. Il réunit la MDA, Boeing qui fournit l’avion, l’équipage technique et le système d’intégration, Northrup Grumman qui développe le laser et Lockheed Martin qui réalise la coupole. Dans cette dernière, qui ne laisse rien paraître de son contenu -secret défense-, ABL utilise la technologie laser COIL (chemical oxygen iodine laser). Trois autres lasers et six senseurs infrarouge détectent, suivent et visent la cible ennemie. Six modules COIL, chacun de la taille d’un véhicule de sport, combinent hydrogène, oxygène et des sels pour fabriquer un composant volatile vingt fois plus visqueux que l’eau, du péroxyde d’hydrogène basique, afin de fournir ensemble la puissance nécessaire pour la ‘mise à feu‘ des particules du faisceau laser. Le laser, qui se propage à la vitesse de la lumière, est l’arme de guerre la plus rapide, au-delà de tout ce que les armes humaines ont pu réaliser jusqu’à présent. Face à un missile évoluant à mac 6 (6.437 km/h), ABL pourra le détruire à une distance de 160 kilomètres. L’objectif de l’armée américaine est de détruire en priorité toute menace de missile au moment où elle est la plus vulnérable, c’est-à-dire au moment de son envol. Un premier essai a été effectué au sol le 10 novembre dernier, avec succès, au point que la MDA prévoit un premier test grandeur réelle à partir de l’avion porteur avant la fin de l’année. La guerre des étoiles serait donc en marche !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur