USA : le ‘phishing’ coûterait déjà 500 millions $

Sécurité

Inquiétante, l’étude du Ponemon Institute, qui révèle l’étendue du ‘phishing’ auprès des internautes américains. Le coût des actes de piratage financier est évalué à un demi-milliard!

Le

scam ? qui consiste à tromper l’internaute en se présentant sous une adresse détournée dans un e-mail illégal ? et le phishing – qui prend le relais du ‘scam’ en amenant le visiteur sur un site Web détourné afin de l’inciter à y laisser ses coordonnées bancaires – touchent trois internautes américains sur quatre ! Ce chiffre incroyable permet de mesurer l’ampleur du phénomène, même si les campagnes de ‘spam’ mafieux sont encore peu nombreuses. Selon le Ponemon Institute, 76% des internautes américains ont constaté l’augmentation du ‘scam’ et du ‘phishing’. 35% d’entre eux déclarent recevoir un e-mail pourri et détourné au moins une fois par semaine. Mais le plus inquiétant c’est que 70% d’entre eux déclarent avoir non intentionnellement visité un site ‘spoofé’. Pire encore, 15% reconnaissent avoir déposé sur l’un de ces sites des informations confidentielles, comme leur numéro de carte bancaire, ou le numéro de leur compte chèque ou leur numéro de Sécurité Sociale ! Pour un peu plus de 2% des internautes qui ont répondu à l’enquête du Ponemon Institute, cette inconscience s’est soldée par une perte d’argent? Ce qui a permis à l’institut d’évaluer à 500 millions de dollars les sommes détournées par les contrevenants, sans que soit précisée la période ! Le plus inquiétant avec ce genre d’étude, au-delà de la montée en puissance du ‘phishing’, des méthodes d’usurpation d’identité et de détournement de fonds, c’est que l’on peut imaginer l’étendue des dégâts causés si ces pratiques prenaient une dimension effectivement mafieuse. En effet, n’oublions pas que beaucoup d’internaute montrent encore une étonnante candeur face à de telles sollicitations: ils se retrouvent vite pris au piège et éprouvent de grandes difficultés à reconnaître leurs erreurs. En clair, il est probable que les chiffres de cette étude soient en deça de la réalité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur