USA: le ticket repas cède sa place aux empreintes digitales

Régulations

Quatre écoles secondaires de l’Ohio expérimentent la reconnaissance optique des empreintes digitales dans leurs cantines scolaires

L’état américain de l’Ohio a déjà consacré 700.000 dollars à son programme de remplacement des tickets repas des cantines scolaires par la reconnaissance des empreintes digitales des élèves.

Le projet, adopté à titre expérimental dans quatre écoles secondaires, aurait dû être étendu à toutes les écoles secondaires de l’état avant la fin de l’année scolaire, mais il se révèle que l’acquisition et le déploiement des nouveaux systèmes de ‘scan’, d’enregistrement et de traitement des empreintes digitales est beaucoup plus long que prévu. En réponse aux objections des associations de protection de la vie privée, le programme a prévu, pour les élèves dont les parents ne souhaitent pas voir leurs empreintes enregistrées, une saisie manuelle d’un code PIN. Cependant, le système a aussi pour objectif de rigidifier l’accès aux cantines, et d’interdire la souplesse du traitement manuel des tickets repas. Ainsi, un élève ne pourra consommer son repas que s’il dispose d’un compte prépayé, ou s’il paye son repas directement après son identification. L’Ohio envisage de généraliser le système à tous les collèges et lycées de l’état dans les 20 années à venir, mais pas aux écoles primaires qui depuis cette année fournissent gratuitement des repas à tous leurs élèves.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur