USA : les autorités restent prudentes sur la neutralité de l’Internet

Régulations

Excès de prudence ou attentisme pré-électoral ? La neutralité et son
florilège d’égalités restent de mise sur l’Internet américain

Pressée par l’industrie de lui lâcher la bride en matière de facturation de services, la FTC (Federal Trade Commission) continue d’adopter une attitude favorable à la neutralité de l’Internet, et invite régulateurs et police fédérale à rester prudents.

En cause pour l’industrie, la règle de la neutralité qui veut que les fournisseurs de services traitent tout type de contenu à égalité. Cela se traduit par une tarification unique quelque soit le contenu, teste, audio ou vidéo.

Or, certains acteurs du Web ne l’entendent pas de cette oreille et souhaitent que la facturation soit liée au service ou au débit. Par exemple, le débit d’accès à un site Web pourrait être différent selon ce que l’utilisateur paie? Plus il paie, et plus le taux de débit sera important !

Mais dans le même temps, d’autres acteurs s’opposent à cette vision très consumériste de l’Internet. Surprise inattendue, Google, Microsoft et Yahoo figurent parmi ces derniers ! Non qu’ils soient des défenseurs d’une vision très communautaire du Web ? ce qui se rapproche cependant d’une certaine vision de Google ? mais plutôt qu’ils craignent qu’en monétisant l’accès à certains contenus, on ne dévoie l’Internet et qu’il leur échappe.

La FTC a donc invité les autorités fédérales et la police à rester prudents s’ils traitent avec la neutralité de l’Internet, tout en rappelant que la perspective de réguler pour autoriser les fournisseurs de contenu à surfacturer ne figure pas dans ses priorités.

Quant aux opérateurs, ils se sont contentés de rappeler que les internautes se sentent moins concernés par la neutralité du Net que par l’accès aux contenus en haute définition. Une manière de rappeler que la technologie évolue et que la facturation suivra?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur