USA : les spammeurs ignorent la loi ! Que fait l’administration?

Sécurité

La loi américaine ‘Can-Spam’ n’aurait aucun effet contre le spam, certes, mais les spammers ne prennent même plus le temps de faire comme si? Et les internautes européens trinquent !

La loi Can-Spm de lutte contre le spam n’aura servi à rien, ou presque ! Ces emails commerciaux non sollicités qui submergent nos messageries, jusqu’à atteindre 75% du volume des emails aux Etats-Unis (

lire notre article), ne cessent de se répandre, et en nombre de plus en plus important. Rappelons que la loi spécifie que l’expéditeur doit s’identifier, que l’objet du mail doit être clairement indiqué, et qu’un lien doit figurer dans le corps du message afin de permettre à l’internaute de se désabonner de la liste de diffusion. Cette dernière obligation est déjà en soit une aberration qui profite largement aux spammers. En effet, si l’internaute clique sur ce lien, il renseigne la base illégale du spammer en validant sa présence active en ligne et en actualisant son adresse. Une étude de la société anti-spam MX Logic a démontré que, si au début de l’année 3% des emails spammés faisaient l’effort de respecter la lettre du Can-Spam Act, ils ne sont plus actuellement que moins de 1%. Et d’ailleurs, à quoi donc peut bien servir de respecter une loi américaine lorsqu’elle n’est pas applicable ? En effet, la plupart des industriels du spam ont émigré leurs services dans des pays où la justice des Etats-Unis ne pourra plus les atteindre, comme la Chine. Ce déport des sources du spam est préjudiciable à tous. Que l’internaute américain en soit la première victime, certes, mais il doit subir les faiblesses de son appareil politique et suivre les erreurs des élus qu’il a choisi. L’Europe par contre s’est doté d’un appareil législatif qui privilégie l’opt-in, l’acceptation préalable de l’email commercial par le consommateur, et qui théoriquement protège plus efficacement ce dernier. Mais comment interdire ou tout du moins limiter le spam dans nos messageries lorsque la loi américaine n’a pas su lutter efficacement contre les spammers, et que par ricochet ces derniers nous envahissent et polluent aveuglement et en masse nos emails ? AOL, Earthlink, Microsoft et Yahoo pourront toujours lancer des procédures contre des spammers sur la base du Can-Spam Act, le phénomène ne cesse de s’amplifier, faisant – malgré l’éducation de l’internaute et sans doute à cause de la faiblesse de cette dernière ? de plus en plus de victimes au fur et à mesure que se déploie l’internet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur