USA: Linux s’impose de plus en plus

Régulations

Les serveurs dédiés au Pingouin se vendent comme des petits pains alors que le marché a tendance à stagner.

Selon l’institut d’études Gartner, les ventes de serveurs Linux aux Etats-Unis explosent. Elles ont presque doublé en un an alors que, dans son ensemble, le marché des serveurs n’a progressé que de 5%.

Au quatrième trimestre 2002, en effet, les ventes de serveurs Linux se sont élevées à 384,6 millions de dollars, en hausse de 90% par rapport à 2001. IBM leader Principal bénéficiaire de ce phénomène: IBM qui a été un des premiers à se tourner vers ce système d’exploitation en open source. Ses ventes se sont élevées à 159,9 millions de dollars, contre 75,6 millions un an auparavant. Il est suivi par HP à 80,2 millions de dollars (+ 81 %), Dell à 77,1 millions de dollars (+ 66 %) puis Sun, qui réalise un modeste résultat de 1,3 million de dollars, contre 912 000 dollars un an auparavant. Il faut dire que le constructeur s’est rallié tardivement à Linux. Si le pingouin de Linux connaît un vif succès c’est évidemment au détriment du marché des serveurs Unix. Un marché qui commence à marquer le pas. Selon le Gartner, ce dernier s’est replié de 3%, à 1,69 milliard de dollars, au quatrième trimestre. Unix se fait même dépasser par les serveurs Intel qui continuent leur progression. C’est la première fois que Intel passe devant Unix. Dans ce marché, Dell poursuit sa conquête : il est désormais le leader avec une progression de ses ventes au quatrième trimestre de 37%, à 531,5 millions de dollars. Il est suivi par HP à 496,4 millions de dollars (+ 0,6%); IBM à 244,5 millions de dollars (+ 28,8%). Globalement, le marché des serveurs Intel a représenté au quatrième trimestre un chiffre d’affaires de 1,8 milliard de dollars (+ 17,4%).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur