USA: l’iPod s’imposerait ‘de facto’ au travail

Régulations

32 % des employés américains écoutent de la musique sur leur lieu de travail

L’iPod and Co, baladeurs numériques et lecteurs MP3, font désormais parti du quotidien des américains, tout comme en Europe. Une étude ‘

Workplace Snapshot‘ réalisée par Harris Interactive révèle l’ampleur du phénomène.

On pensait l’écoute de la musique sur les baladeurs réservée aux déplacements et aux loisirs. L’étude révèle qu’au contraire le lieu de travail est aussi propice au phénomène.

Ainsi, 32 % des employés américains écoutent de la musique sur leur lieu de travail à l’aide de leur iPod et autre baladeur. Sur la tranche des 25-29 ans, ils sont même 48 %. Et même les ‘seniors’ s’y mettent, avec 22 % des employés sur la tranche des 50-64 ans.

L’étude a révélé un autre phénomène, l’écoute de la musique sur le lieu de travail touche plutôt les hauts salaires. Le prix des baladeurs est probablement en grande partie responsable de cette discrimination, ainsi probablement que les conditions de travail.

22 % à 26 % des employés percevant un bas salaire écoutent de la musique sur leur lieu de travail, contre 35 % pour les hauts salaires.

Pourquoi écouter de la musique sur son lieu de travail ?

Au delà de l’usage, Harris Interactive s’est intéressé au comportement des utilisateurs et à l’intérêt qu’ils éprouvent à écouter de la musique durant le travail.

79 % des employés qui écoutent de la musique éprouvent de la satisfaction et/ou améliorent leur productivité. Et 55 % affirment qu’ils éprouvent ‘à la fois‘ de la satisfaction et de la productivité.

Avec un tel résultat, qui ne peut que satisfaire l’employeur (satisfaction et productivité), l’iPod pourrait désormais figurer dans le pactage de l’employé lorsqu’il rejoint un poste de travail, au côté des chaussures de sécurité ou de la chaise dactylo ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur