USA : Microsoft tourne la page FAI

Cloud

Le bas débit, ça eut payé…

L’annonce ne surprendra personne : Microsoft met un terme à son activité de FAI bas débit aux Etats-Unis après avoir fait de même en Europe. A l’heure de l’ADSL et de la fibre optique, le géant de Redmond n’avait pas d’autre choix, le métier de fournisseur d’accès étant aujourd’hui réservé aux opérateurs télécoms.

Surtout, Microsoft a, comme AOL (qui a d’ailleurs lui aussi abandonné la fourniture d’accès dans le monde), raté le virage du haut débit. Une offre a bien été montée avec Qwest et Verizon, mais Microsoft reste discret sur le nombre de clients…

“En raison de la tendance de fond que représente la migration des utilisateurs de l’accès Internet bas débit vers le haut débit, nous nous attendons à ce que notre base d’abonnés bas débit continue à décliner car nous nous désengageons de cette activité”, explique le groupe dans un document remis aux autorités boursières américaines.

Cette activité avait pourtant fait les beaux jours des comptes de MSN qui englobait cette activité. En 2003, MSN Internet Access comptait aux Etats-Unis pas loin de 9 millions d’abonnés, juste derrière AOL.

Lancé en 1995, le service ne compte plus que 1,5 million de clients, son chiffre d’affaires s’est écroulé de 738 millions de dollars sur ces quatre dernières années, précise Les Echos.

Traduction, cette activité plombe les résultats de MSN et de OSB (Oneline Services Business) qui enregistre déjà une perte de 732 millions de dollars sur le dernier exercice. On comprend alors pourquoi Microsoft veut se débarrasser le plus vite possible de ce boulet afin de se concentrer sur les services Live (Messenger, Mail, Search…), nouvelle pierre angulaire de sa stratégie Web.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur