USA : Microsoft traque les certificats de licences douteux

Sécurité

Microsoft poursuit huit revendeurs américains accusés de distribuer des logiciels contrefaits accompagnés de faux certificats d’authentification

Une année d’enquête durant laquelle Microsoft a acheté incognito des centaines d’ordinateurs témoins et des ‘packs’ logiciels suspects aura été nécessaire pour réunir des preuves et intenter une action en justice contre huit revendeurs américains.

A l’origine de cette action, la découverte que des ordinateurs étaient livrés complets, avec système d’exploitation et logiciels, mais sans certificat COA (Certificate of authenticity), document sur lequel est apposé un logo holographique qui authentifie l’origine Microsoft. Il arrive aussi que ces certificats soient authentiques mais aient été dérobés. La procédure engagée aux Etats-Unis est à rapprocher de celle engagée en Grande-Bretagne, où l’éditeur se propose de remplacer les copies contrefaites de Windows XP, à condition que l’acheteur trompé fournisse la facture du revendeur? (lire notre article). Rappelons que, selon la Business Software Alliance, 36% des ordinateurs dans le monde contiennent des logiciels illégalement copiés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur