USA : nouveau scandale à l’usurpation d’identité

Sécurité

LexisNexis, société américaine de renseignement légal et professionnel, a laissé s’échapper frauduleusement les données relatives à 32.000 consommateurs

Les affaires de fichiers de données de clients et d’entreprises qui se retrouvent frauduleusement dans la nature se multiplient aux Etats-Unis.

Après ChoicePoint et Bank of America (lire nos articles), c’est au tour de LexisNexis, une société spécialisée dans la recherche et la vente d’informations personnelles de millions de consommateurs américains, d’être victime de l’évaporation de fichiers. Une série d’incidents, qui sont intervenus à la suite du rachat de la société Seisint, ont permis de dérober frauduleusement des données personnelles ? nom, adresse, numéro de sécurité sociale et licence de conduite ? de plus de 32.000 personnes figurant dans les bases de données de LexisNexis. L’affaire est une nouvelle fois très sérieuse, d’autant plus que Seisint, une société basée en Floride, est spécialisée dans le renseignement très confidentiel des agences d’enquêtes, de poursuites juridiques, ainsi que les détectives privés ! “LexisNexis présente ses regrets et s’engage à avertir individuellement chaque personne concernée afin de lui fournir une veille sur ses comptes, et de s’assurer que les actions d’usurpation d’identité seront détectées et traitées rapidement“, a déclaré un porte-parole de la société. Les autorités américaines s’interrogent ! ChoicePoint et LexisNexis exercent le même métier et sont concurrents. Y aurait-il concomitance entre les deux affaires ? Ce qui inquiète plus particulièrement les autorités américaines, dont des Comités d’enquête du Sénat, c’est que Seisint a développé Matrix, un superordinateur dédié à la lutte anti-terroriste, qui dispose de la capacité de recouper des informations à partir d’une gigantesque base de données qui cumule 20 milliards d’entrées. “Trouvez instantanément une personne, ses comptes, ses proches, ses associés, et plus encore“, affirme Seisint dans sa publicité ! Autre interrogation, Seisint a conçu une base de donnée spécialisée dans les particuliers, DBT Online, revendue à ChoicePoint en 2000 ! Aux Etats-Unis, il ne fait pas bon figurer dans les bases de données des services de renseignement. Et en France ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur