USA : nouvelle poursuite pour usurpation de brevet contre Google

Régulations

Le cœur du code du moteur de recherche est-il l’objet d’un brevet usurpé ?

L’Université de Northeastern (Boston) et la start-up Jarg Corp., fondée par l’un de ses enseignants, ont déposé une plainte contre Google auprès de la cour fédérale de Marshall, du District Est du Texas.

Ils affirment que le moteur de recherche exploiterait du code faisant l’objet d’une licence de Jarg basée sur les recherches de l’Université et un brevet déposé en 1997, un an avant la création du célèbre moteur.

Le brevet américain n° 5.694.593 porte le titre “Système et méthode de base de donnée informatique distribuée” pour l’invention du Docteur Kenneth Baclawski, professeur associé du département des sciences informatiques de l’Université Northeastern, dont les travaux ont été publiés dès 1994.

Selon Michael Belanger, président et co-fondateur de Jarg – une start-up spécialisée dans le développement d’une nouvelle génération d’outils sémantiques pour la recherche sur le Web connus sous le nom de ‘Semantic Life Sciences’ – interrogé par Reuters, l’infraction était connue depuis plusieurs années, mais la société ne disposait pas des moyens nécessaires pour poursuivre le moteur.

Les plaignants ont indiqué qu’ils ne souhaitent pas porter atteinte aux activités de Google, mais seulement faire reconnaître leurs droits sur les technologies de recherche du moteur et se faire indemniser pour l’usage de leur propriété intellectuelle.

Et pour mettre toutes les chances de leur côté, ils ont déposé leur plainte à Marshall car cette cour fédérale a la réputation de rendre des jugements plus favorables aux plaignants…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur