USA : plus d’investissements, moins d’embauches

Cloud

Une enquête de la National Association for Business Economics confirme l’optimisme des entreprises américaines sur la reprise économique

Les chefs d’entreprises américaines membres de la

National Association for Business Economics (NABE) s’attendent à une forte croissance de l’économie au premier semestre 2005. 60% des professionnels prévoient d’augmenter leurs dépenses d’investissement durant l’année. Le marché semble favorable, 54% des personnes interrogées par la NABE font état d’un accroissement de la demande au dernier trimestre 2004. En revanche, 30% d’entre eux seulement envisagent d’augmenter leurs effectifs à court terme. 56% des entreprises américaines ne voient pas de changement à terme quant à leurs effectifs. Mais 14% prévoient des diminutions par les départs naturels ou à la retraite non remplacés. L’étude se révèle être un signe peu encourageant pour l’économie européenne ! En effet, la moitié des professionnels américains misent sur une baisse du dollar, ou au pire pour eux une stabilisation pour 27% d’entre eux. Ce point de vue vient confirmer l’influence des taux de change sur l’économie américaine, avec un dollar faible qui profite aux entreprises exportatrices. De quoi renforcer la politique de l’administration Bush, dont le discours se veut rassurant pour le reste du monde, mais dont l’absence d’actions concrètes pour raffermir le billet vert vient confirmer le pari sur la monnaie faible. L’association NABE se veut cependant rassurante, et pas seulement pour le maintient de la reprise économique ! 63% des chefs d’entreprise américains considèrent que la situation de l’emploi devrait rester stable, et considèrent cela comme rassurant.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur