USA : un jeu de massacre ‘chrétien’ provoque une polémique

Régulations

Culture chrétienne pour les uns, violente intolérance religieuse pour les
autres, le jeu vidéo ‘Left Behind: Eternal Forces’ ne laisse pas
indifférant l’Amérique

Left Behind: Eternal Forces‘ raconte la mission d’un prêcheur chargé de recruter et de convertir une armée qui va lutter physiquement et spirituellement contre l’antéchrist et ses partisans diaboliques dans la ville de New York après que ses millions d’habitants chrétiens ont disparu dans un cataclysme et se sont retrouvés au paradis.

Puisant sa source dans la série populaire de livres chrétiens ‘Left Behind‘ écrite par Tim LaHaye et Jerry Jenkins (une cinquantaine de livres et BD ‘pour enfants’ publiés en 63 millions d’exemplaires et en une trentaine de langues), le principe initial du jeu est de convertir à son idéologie les personnages rencontrés? ou de les tuer ! Dans ce cas, le joueur perd des points d’âme qu’il peut retrouver en priant !

Le jeu en lui-même présente peu d’intérêt. Ce qui n’est pas le cas de sa cible ! ‘Left Behind: Eternal Forces‘ vise en particulier le marché des 60 millions de chrétiens évangélistes américains?

Le jeu est la dernière polémique en vogue aux Etats-Unis. Il est l’objet de nombreuses critiques et considéré aujourd’hui par ses détracteurs ? qui le considèrent porteur d’une violente intolérance religieuse – comme l’objet d’une guerre culturelle.

Le groupe d’avocats ‘Campaign to Defend the Constitution‘ qui veille au droit à la pratique des religions, s’est élevé contre ce jeu qu’il qualifie de violemment pro-chrétien et a demandé au géant de la distribution Wall-Mart Stores de le retirer de la vente.

Et de nombreuses organisations chrétiennes et séculaires accusent les évangélistes conservateurs de porter leur message empreint d’intolérance sur les jeux vidéo.

A l’opposé, Troy Lyndon, le patron de Left Behind Games, la firme spécialement créée pour développer des jeux à partir de la licence ‘Left Behind’ (!), a affirmé à Reuters que “La réalité est que notre jeu perpétue la prière et le culte, et qu’il n’y a aucun massacre au nom de Dieu. Il y a massacre naturellement, c’est un jeu vidéo. Mais la base du jeu est le bien-être spirituel.

Troy Lyndon se décrit comme un ‘disciple du Christ‘.

Le jeu ‘Left Behind: Eternal Forces‘ est en vente libre aux Etats-Unis depuis un mois et fait l’objet d’un classement pour adolescents.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur